보이지 않는 집 (Maison Invisible)
keab_04

백희성 저 | 2015년 1월25일
레드우드 출판사
"건축가가 조금 부족한 공간을 만들면 거기 사는 사람이 나머지를 추억과 사랑으로 채운다. 세상의 모든 불편해 보이고 부족한 것들은 어찌 보면 깊은 사연을 담고 있을지도 모른다"

Ivry sur Seine이브리쉬센 도시 프로젝트 (폴메이몽 수상작)
16350
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16350,bridge-core-2.5.7,vcwb,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-24.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

Ivry sur Seine
이브리쉬센 도시 프로젝트 (폴메이몽 수상작)

Client

Non-disclosure

Architectural Firm

KEAB

Date
Category
Urbanism | 도시
About This Project

디자인스토리

이브리쉬센 시는 철로를 사이에 두고,동서지역의 불균형 문제가 심각하다.
철로가 약화시킨 도시의 흐름을 강화시키고, 철로 중심 지역을 문화 지역으로 활성화시킨다.
이를 통해 문제였던 철로 지역은, 이 도시의 균형을 가져 올 문화 중심부로 재탄생한다.

Introduction

Ce site est le seuil entre le centre-ville et Ivry-port.

Géographiquement, il est au milieu et divisé en deux par les lignes ferroviaires. La discontinuité créée par la voie ferrée génère une mauvaise circulation piétonne en dépit de la présence du Pont Avenue Gosnat.

Les bâtiments implantés sur le site sont des entreprises exportatrices, des boutiques et des logements. En face de ces bâtiments se trouve le parc des Cormailles. La gare de RER C desservant ¨Paris et d’autres régions est adjacente au site.

Déséquilibre sur la densité de la population

La faible densité habitat/emploi de certains secteurs est fortement liée aux caractéristiques du tissu industriel et à l’importante mutabilité.

Même si le quartier d’Ivry-port est d’une assez grande étendue par rapport à d’autres quartiers, la densité de population est très faible, car la majorité du site est occupée par les activités industrielles.

Les activités industrielles étaient un bon élément pour le développement urbain, parce qu’elles ont offert des emplois pour les habitants.

Cependant, la population active a tendance à changer de l’industrie au tertiaire. La question se pose alors de savoir si les activités industrielles nécessitent encore plus.

Bien entendu, les activités industrielles sont nécessaires, parce que ce quartier Ivry-port regroupe 30% des entreprises et constitue 57.5% de la richesse de la ville en matière de taxe professionnelle.

Néanmoins elles sont très nombreuses par rapport à d’autres équipements dans Ivry-port.

Par conséquent, il faut harmoniser l’ensemble des fonctions propre à l’évolution urbaine.

Déséquilibre sur l’urbanisation

Les quarties à gauche de la voie ferrée se constituent de grands ensembles, d’appartements à plusieurs étages, de bâtiments bas, etc. Au contraire, les quartiers à droite des lignes ferroviaires contiennent des activités industrielles volumineuses. Ce phénomène est dû aux réseaux ferroviaires. Autrement dit, l’urbanisation déséquilibré dépend de la discontinuité créée par la voie ferrée.

Le site choisi devient alors à la fois la lisière entre les différentes typologies de la construction et la zone fragmentée dûe à la présence du rail.

Accessibilité : intérêt

Ce site choisi est bien desservi par rapport à d’autres. Par l’analyse de tous les parcours en transport (véhicule), la fréquentation à proximité de ce secteur est détectée. Par exemple, supposé que l’on prend le véhicule, on est obligé d’aller à côté du site pour arriver au centre ville ou bien traverser Ivry-sur-Seine.

En plus, l’accessibilité de transport en commun est aussi bien connectée ; soit la gare, soit la station de bus.

Le RER C est un important axe de liaison interrégional et permet de relier Montigny-Beauchamps et Argenteuil au nord-ouest, Versailles et Saint-Quentin-en-Yvelines au sud-ouest, Massy-Palaiseau et Dourdan au sud-est en passant par Ivry.

Ce site est au milieu des quatres stations de métro et de bâteau bus.

Discontinuité sur la trame verte

Le changement de l’axe historique : de la voirie pour le véhicule à la voirie verte pour le piéton et le cycliste. Le boulevard de Brandebourg jusqu’au pont d’Ivry est un grand axe historique.

Cependant, de nos jours, il n’est pas beaucoup utilisé en raison de la déviation de véhicule. Cette problématique urbaine peut produire une potentialité.

Etant donné que les véhicules qui passent ne sont pas fréquentés sur cet axe, il existe une potentialité d’un trajet vert pour le piéton et le cycliste .

En effet, le parcours agréable pour arriver à la Seine n’existe pas encore.

Cet axe peut être servi comme le parcours vert, parce que les deux grands parcs : parc de Cormaille et le parc prévu dans le futur, sont occupés sur cet axe.

En plus, la stationnement de Vélib’ et le petit parc militent en faveur de la continuité de trame verte.

Fonctions urbaines

D’abord, le manque d’équipement culturel est remarquable dans Ivry-port.

Les bibliothèques, le théâtre, le centre d’art et le cinéma ne sont diffusés qu’au quartier à droite autour de la voie ferrée.

En particulier, le théâtre d’Ivyry. Il offre une programmation diversifiée : danse, musique, chanson, théâtre, cirque, marionnettes. Mais ces locaux sont devenus insuffisants en raison de l’impossibilité de prolonger un spectacle.

Ensuite, du fait que le prix immobilier est plus bas que celui à Paris, le logements et le bureau seront implantés dans le processus de l’extention urbaine. A ce moment-là, le problème de l’accessibilité par les moyens de transports publics sera important.

Le site convient aux habitants qui cherchent une vie urbaine grâce à l’intérêt de transport : la gare, le bus, etc.

Déséquilibre : contraintes

Les quartiers sont divisés en deux par les lignes de transport (voie ferrée).

Notamment, la largeur des réseaux ferrovaires au nord-est plus grande que d’autres réseaux au sud. Cette grande largeur est considérée comme la discontinuité créée par la voie ferrée. Elle génère le développement déséquilibré des quartiers voisins.

En plus, l’alignement des usines situé à côté des réseaux ferroviaires est aussi un obstacle de liaison urbaine.

Malgré la présence du pont Avenue Gosnat entre les deux quartiers, la liaison urbaine est insuffisante en raison de la distance de cette connexion : environ 180m. Pour l’évolution équilibrée des quartiers voisins, l’accessibilité directe ou rapide est nécessaire dans le site.

Autrement dit, il manque d’accessibilité directe ou rapide : les piétons sont alors obligés de dévier  pour arriver de l’autre côté, en dépit de la présence de franchissement, car il existe un décalage de niveau de terrain entre le pont Avenue Gosnat et le site.

A supposé que la dalle est insérée dans le site afin de relier fortement les deux quartiers, cela bénéficie à la fois à la circulation piétonne (la continuité urbaine) et à la réduction des nuisances sonores de la voie ferrée.

Accessibilté

Du point de vue du paysage urbain, après avoir traversé la Seine jusqu’au centre d’Ivry-sur-Seine, il n’y a pas de point de repère qui révèle l’identité d’Ivry. En fait, l’identité d’Ivry est la mairie mais elle est reculée et cachée des arbres. Ainsi, ce n’est pas facile de percevoir le symbole et l’image d’Ivry. La question se pose alors où sera le meilleur site en vue de la réorganisation du paysage d’Ivry.

Ce site doit être plus fréquenté et situé à proximité du centre géographique de la ville.

Par l’analyse du paysage pittoresque, le trajet (Rue Westemeyer, Rue Molière et Avenue George Gosnat) est plus fréquenté en véhicule, en transport en commun par rapport à d’autres quartiers. Les trois rues sont tout adjacentes au site marqué.

Du fait que ce site a alors une potentialité d’être un symbole ou un point de repère d’Ivry, la forme innovante ou attrayante doit être proposée comme un phare capable de révéler l’image de cette ville.

Trame verte : discontinuité verte

Cet axe historique allait du boulevard du Colonel Fabien au boulevard de Brandebourg, pourtant il s’arrêtait devant les réseaux de voies ferrées. Sans les lignes ferroviaires, le boulevard de Brandebourg serait relié à l’Avenue George Gosnat, puis la région connectée deviendrait un rond-point.

Toutefois, il existe maintenant la potentialité de relier les deux rues par une continuité de trame verte.

Le grand parc des Cormailles, le parc prévu dans le futur au bord de la Seine et le petit parc (cité du Chevaleret) se situent sur cet axe historique.

Par conséquent, le potentiel de changement de l’axe historique en un axe vert, est révélé.

Même si la voie ferrée est considérée comme un obstacle de la liaison verte, elle ne peut pas être démolie pour la connexion verte. Il faut chercher la méthode de conciliation entre les lignes ferroviaires et l’axe vert du futur.